Maximum Cavalera Tour au Secret Place

Comme le nom l'indique il s'agit là de la tournée de la famille Cavalera au quasi complet, puisque seul le frérot Igor batteur de son état, était absent. C'est au Secret Place a St Jean de Védas, que nous avons eu droit au meilleur comme au pire de cette joyeuse équipe de Brésiliens émigrés aux USA. Après avoir rencontré Max pour une interview très enrichissante dans le tour bus garé devant, nous sommes entrés dans la salle où comme à chaque fois dans ce lieu, nous n'avons strictement rien vu. Haute de 10 ou 15 cm, la scène du secret place fait que cette salle est sans doute une des pires que je connaisse avec son poteau central pour comble. Il faut dire que vu la hauteur de plafond, surélever la scène obligerait les musiciens a jouer assis... Bref... Quelques bières et un sandwich dans le jardin terrasse, puis le concert commence avec : - Lody kong Ouverture peu applaudie par les rejetons Cavalera ; Igor au chant et Zyon à la batterie. Des riff plutôt simplistes, un son bordélique, des compos basiques, sans grand intérêt, comme bien d'autre petits groupe de "jeunes", on leur accorde l'excuse de l'âge et on passe… - Incite C'est au tour du fils adoptif de Max de chanter au sein de cette formation plus thrash/groove metal , de plutôt bonne facture. même si le gros du public boit toujours des bières à l'extérieur, ils se donnent a fond pour les petits malins qui se sont calés en première ligne afin de voir Soulfly juste après. Le son est bon, les compositions plus élaborées, le set est honorable sans être exceptionnel. - Soulfly Max et sa bande déboulent sur scène sous les ovations du public enragé, c'est d'abord au tour de Marc Rizzo de s'installer, en tentant de se cacher derrière son ampli, démasqué par le public qui scande son nom, puis le reste du groupe prend place jusqu'à l'arrivée triomphale de Max Cavalera qui envoie direct un “No hope=no fear” du premier album, qui génère une folie extrême dans la petite fosse entre le poteau et la scène où la température doit avoisiner celle des profondeurs des enfers. Suit Defeat U tiré de “Prophecy”, durant lequel je m'échape de cette fournaise après avoir tenté de prendre quelques photos en aveugle, puis Seek n strike de l'album 3, “I and I” et  “Babylon” tout deux extraits de “Dark age”, et ensuite un peu de Sepultura, à la grande joie du public ; “Refuse resist” où le jeune Cavalera aura un peu de mal sur le final, mais dans l'euphorie ça passe, la folie est a son comble sur “Territory”, puis “cookroaches / wasting away” deux morceaux enchaînés de l'album réalisé sous le nom de “Nailbombs”, et un petit retour sur Sepultura grande époque avec “Arise” et “Dead embryonic cells”. Le public aura alors le temps de souffler et de reprendre ses esprits le temps d'une micro pause sur la bande d'Intro de “world scum”, qui n'enchainera pas sur ce titre mais sur “Straigthate” de Sepultura, suivit d'un retour sur l'album “prophecy” avec le titre “Porrada”, “Rise of the Fallen” tiré d' “Omen”, et enfin le nouveau morceau promis par Max lors de l'interview “Bloodsheed” qui sera sur le prochain album “Savages” et qui promet du bon. Igor Jr jouera un seul morceau de “Enslaved”, il s'agit de “Revengence”, le titre sur lequel il fait justement un featuring batterie sur ce même album, apparemment le niveau de David Kindale étant trop dur à atteindre pour le jeune batteur, Les Soulfly auront préféré minimiser la casse en ne pas jouant d'autres titres pour cette tournée. Pour le final de ce set un poil court, Max et sa bande nous serviront un “Roots” de derrière les fagots enchainé sur “Eyes for un Eyes” qu'on ne présente plus et qui clôturera la soirée en beauté. Max s'éclipsera incognito avec sa serviette sur la tête pendant que le reste du groupe finira de faire sonner tout ce joyeux bordel dans la joie et la bonne humeur. Somme toute, malgré le manque de visibilité et la chaleur tropicale du lieu qui devrait songer a investir dans une scène et un système de ventilation, l'ambiance était bon enfant -mis a par l'incident d'un gars qui s'est fait tabasser par le service d'ordre sans trop que l'on comprenne pourquoi ?- et la soirée s'est continuée dans le jardin-terrasse autour de bières et de sandwich steack-frites pour les couches tard, ce qui est l'énorme bon point de ce lieu. L'idéal étant même d'écouter le concert de dehors assis autour d'une table avec une boisson fraiche, quitte a ne rien voir !

One thought on “Maximum Cavalera Tour au Secret Place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>