Motocultor – Jour 1

C'est dans la petite bourgade de St Nolff, sur un tout nouveau site, que s’est déroulée l’édition 2013 du Motocultor Open Air. Cette année, l’affiche, toujours aussi éclectique, promettait de très bons moments… Mais qu’en fut-il ? Les agents “Plume Aguerrie” et “Œil de Newbie” se sont rendus sur place pour le savoir.

Photos : ICI

Que le Rock’n Roll soit ! ... et CRUCIFIED BARBARA fut.

C’est au son du Hard Rock bien pêchu et aux odeurs de bitume brûlé que nous commençons notre festival. Premier constat, le son est vraiment excellent pour un festival en plein air. Sur scène, Mia et ses copines se font plaisir et le communiquent au public. Le set, agrémenté par une reprise de Killed By Death de Motorhead, est taillé pour être efficace déclenchant automatiquement un headbang compulsif (ce qui est dommage vu que la scène est plaisante à regarder...bref). Nous pouvions aisi dire que le Motocultor commençait sur de bonnes bases.

__________

Du Motocultor à la lune… ENSLAVED

Délaissant Deströyer666 qui se produisait sur la Suppositor Stage, nous sommes allés nous placer pour Enslaved. Déjà enchantés par leur dernier album, RIITIIR, nous attendions ce set de pied ferme. Dès les premières notes, les Norvégiens nous ont catapultés dans un univers à la croisée de Valhalla et de l’espace intersidéral (imaginez ça). Le set permettait aux non-initiés de découvrir pleinement le groupe puisqu’il balayait la discographie dans son ensemble. La part belle était donnée à la voix claire quasi angélique (au moins ça) de Herbrand Larsen. Un set duquel il sera difficile de redescendre.

__________

Nos frères gaulois… ELUVEITIE

Quel meilleur endroit que la Bretagne pour un concert d’Eluveitie ? Les Suisses nous ont régalés d’un concert alliant des morceaux festifs (nous vous assurons que danser un fest-noz sur Luxtos ou Inis Mona relève du jouissif !) et des pièces purement épiques (au hasard, Siege). Le groupe a déchaîné les foules surtout en clamant en français : “Mes frères gaulois ! Ce soir on va saigner du Romain !”. Le son était bien réglé et nous pouvions bien percevoir les instruments traditionnels au milieu des électriques. Une ambiance qui aura presque permis de faire oublier l’absence du bassiste...dommage que quelques excités se soient crus dans une vraie guerre en pourrissant le concert de certains. Une belle baffe que nous avons tout de même prise là !

__________

Nous vous roulons dessus, et nous le faisons bien… DEVILDRIVER

Autant le dire tout de suite, nous attendions beaucoup de la bande à Dez Fafara...et bien nous n’avons pas été déçus ! Du gros metal qui groove qui déboule dans le motocultor tel un tank au milieu de la campagne bretonne, un régal qui permettait à chacun d’headbanguer bien frénétiquement et de lancer quelques pogos. Dez Farara a aussi donné une leçon en lançant un énorme circle pit...qu’il a arrêté au bout de quelques secondes : en effet, certains festivaliers n’ont toujours pas compris que balancer des coups au milieu de ce genre de mouvement n’était pas dans l’esprit… Dez a donc réexpliqué qu’un circle pit c’est un moment qu’on passe entre potes, un moment convivial et que c’est pas “some kind of kickboxing or other bullshit”...Merci Dez pour cette leçon que certains ont tendance à oublier. Un grand concert de Devildriver qui nous aura bien mis en appétit pour le reste du festival.

__________

En bref, un festival qui part bien et qui promet un excellent cru 2013...la suite dans les prochains reports.

Photos : Val Kyrie - Time Warp Photos

Reporters : Nico et Ariane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>