Interview Bukowski

Le groupe de stoner français, Bukowski était présent au Motocultor cette année pour défendre leur musique. Nous avons eu la chance de passer quelque minutes avec eux, le temps d'une interview 100% bonne humeur :  

Salut ! On va commencer avec une question classique, pouvez vous vous présenter ?

Thibault (batterie) : Thibaut, Batteur, arrivé depuis peu, début de la tournée Julien (basse) : Qui va repartir bientôt Thibaut : Exactement, d’ailleurs, je me casse [rires] Julien : Patrick Henry, multivioleur récidiviste, qui...voilà Matthieu (guitare, chant) : Moi je m’apelle Guy Georges Michael, je tue des femmes en chantant du Wham ! Fred (guitare) :  Je m’apelle Ican et je joue du Luth. On a vu l'apparition de nouveaux membres, pourquoi un guitariste supplémentaire ?   Matthieu : On a fait l’album avec Fred, qui étais notre producteur, on a mis des couches de guitares sur couches de guitare, au bout d’un moment, je me suis dit que je vais pas pouvoir faire ça tout seul sur scène et de fil en aiguille, Fred s’est proposé Julien : Puis le tapping c’est pas ton fort... Matthieu : En plus, il y a quelques solos que je ne peut pas faire. Fred était dans sa cave, il voulais faire des live donc il est parti avec nous sur les routes.    

Sur ce nouvel album, les chansons ont elles une histoire ? On pense à Keep Your Head On  ou Brothers Forever ?

Julien : BF il y a une histoire, c’était par rapport à des cauchemards que j’ai fait et KYHO c’était une petite revanche sur le fait qu’on soit encore là Matthieu : Puis on voulais aussi quelque chose de positif, le metal c’est souvent “je vais aller me pendre dans un coin”. On voulais un truc qui motive les gens, qu’ils gardent la tête haute, quelque chose d’assez punchy...Motiver plutot que d’avoir envie de se pendre. On aime bien aller à l’encontre, et sortir des clichés du metal. Même la jaquette de l’album est bleu ciel     D'ailleurs, qui a eu l’idée de la pochette ?   Matthieu : Fred a proposé cette petite image pendant l’enregistrement, et on a trouvé que c’était assez efficace. On voulais un truc qui n’a rien a voir avec la pochette d’avant qui est très compliquée à interpréter. On voulais quelque chose avec un impact, l’antithèse de ce qu’on avais fait avant. Après il y a eu toute cette discussion comme quoi ça ressemblais pas mal à Nevermind de Nirvana mais c’était pas vraiment voulu. Julien : Ca s’est imposé à nous car les gens nous l’ont fait remarquer. Mais on trouvait que c’était pas trop mal, d’une agressivité sans nom.    

Le Motocultor, comment vous le trouvez ?

Le groupe en coeur : Super ! Julien : On est arrivé hier sur Exploited, on étais ravis, on a vu Wattie en forme, ça nous a fait vraiment plaisir. Ce mec est là depuis 1982 et là il étais vraiment là Matthieu : On s’éclate vraiment, un panard incroyable. Thibault : On a eu un peu peur ce matin en voyant le temps...Mais au Motocultor les gens ne dorment pas, ils se lèvent, ils étaient là à midi, c’était exceptionel.    

Votre passage sur scène ? Bien passé ? Coté public c'était grand, mais coté scène ?

Le groupe : Une catastrophe integrale (rires) Fred : On avais rdv à 9h30 ce matin, c’était pas facile Matthieu : On a fait un super concert, ça s’est super bien passé, vraiment. On avais un peu peur car c’est une musique un peu plus calme que la programmation et on avais peur que les gens nous disent “c’est quoi ce truc de taffiole ?”....Ca s’est passé excessivement bien, il fait beau, on s’éclate, dailleurs, je prendrais bien un ptit coup de soleil...Vraiment super, on reviendra avec plaisir.    

On vous laisse le mot de la fin : 

Le groupe : Metal, bagarre, et merci aux différents médias qui nous apportent la visibilité et la motivation pour continuer.

One thought on “Interview Bukowski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>