Bad Tripes – Splendeurs et Viscères

Ce soir, je part en goguette, ce soir je vais assister à un spectacle nommé Splendeurs et Viscères. Spectacle orchestré par une joyeuse troupe répondant au doux nom de Bad Tripes. Voilà comment doit être abordé ce cd complètement loufoque et génialissimement (néologisme nécessaire Inside) décalé.     Vous qui cherchez à renouveler vos écoutes metal, vous qui ne craignez pas d’entendre des paroles en français, vous qui ne craignez ni le gore, ni le sexe, ni les textes cinglants, approchez donc, ce cd est fait pour vous.   Resituons d’abord le contexte, Bad Tripes est un groupe Marseillais officiant dans un metal oscillant entre l’indus, la chanson française et quelques autres courants, bref, retenez qu’on a là un groupe qui a SA musique avec SA patte artistique. Cette patte est identifiable rien qu’au son de la voix d’Hikiko Mori, voix mi hurlée-mi gamine naïve assez caractéristique et franchement plaisante. On notera au passage la performance que représente cet album. Hikiko se fond dans chaque chanson de manière a avoir une voix qui sera faite sur mesure au thème de chaque chanson. Les thèmes d’ailleurs, ce cd vogue dans une pléthore de sujets allant du porno (Chair de Canon) à l’art contemporain (Monsieur l’Artiste), le tout orchestré en parfait accord par un groupe qui maitrise ses instruments et ses compos leur insufflant une âme. Attention, on reste dans un album de metal, c’est donc bien rythmé et bien brutal quand il faut mais sans tomber dans l’exces. Des compositions savamment dosées (Tokyo Decadence, ce chef d’œuvre !).   Du coup c’est bien comme un spectacle défilant devant nos yeux qu’on aborde ce cd, on voyage quoi. Ce qui rend l’album visuel est certainement aussi les chants en français très imagés (Les noces de Sang ou comment vous faire voir un gigot d’humain dans votre assiette…). Si on ajoute les samples donnant un côté « Art Nouveau décalé » alors là c’est juste un film !   Cet album est un peu comme ces films complétement barrés où on ne sait plus où donner de la tête…mais on est dedans, et on adore ça. Les titres s’enchainent avec une certaine cohérence et sans tourner en rond ni nous endormir. Si on arrive à entrer dans l’album, c’est impossible d’en sortir avant la fin. Un régal quoi...   Bad Tripes c’est un peu le grand souffle d’air frais, ils font ce que bien des groupes  n’osaient pas. La prise de risque est grande, la créativité l’est tout autant. L’album est original, décalé, drôle, parfois très sombre...ça faisait longtemps qu’on en attendais un comme ça.   Bravo à Bad Tripes, merci de nous montrer que non, le metal n’est pas mort et qu’il reste tant à explorer si on sait briser les codes avec brio.

3 thoughts on “Bad Tripes – Splendeurs et Viscères

  1. Ah j’adore ces groupes qui surgissent de nulle part et nous foutent une grosse baffe ! Complètement barré effectivement. Le clip des noces du sang est assez énorme ! Et tu donnes envie de découvrir les autres titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>