Andi Deris and The Bad Bankers – Million Dollars Haircuts On Ten Cents Head

Andi Deris...l’homme n’est pas un inconnu dans le monde du metal...ex- Cream69 et actuel chanteur du combo power-metal Helloween, on a affaire ici à un grand monsieur qui n’a plus rien a prouver...et qui, quand il ne joue pas avec le groupe à la citrouille, ne chôme pas, la preuve avec cet album. Le principe est très simple : Andi compose tout, écrit tout, recrute des jeunes musiciens, enregistre chez lui, et on a la galette sus-mentionnée. Vous l’aurez donc compris, ceci est un projet à 99% solo (malgré le “and the bad bankers”).

Pour ce qui est du contenu, si vous vous attendez à du Helloween bis, vous vous trompez lourdement. On a ici un album de metal moderne avec un gros penchant pour le hard rock (le très sautillant Don’t Listen To The Radio (TWOTW 1938) en est la preuve). Ce qui est très fort c’est que cet album montre le talent d’Andi Deris a varier les genre tout en gardant sa signature vocale si particulière. Durant tout l’album, le frontman nous montrera qu’il a de la voix et qu’il sait s’en servir autant de manière agressive (Cock) que douce (I Sing Myself Away). Les fans du monsieur seront ravis de voir que leur idole se fond dans les différentes athmosphères de l’album avec brio. Coté musiciens (ben oui, malgré le coté centrocentré du disque, Andi n’est pas seul), on a du niveau. Les gars posent leur son de manière carrée et efficace. Les quelques solis présents sont superbement exécutes et viennent s’intégrer à merveille dans les titres tandis que la section rythmique pose joyeusement des fondations solides et propres pour tenir le tout.

 

L’enchainement des titres est cohérent permettant à l’album de se dérouler tout seul, sans accroc. L’alternance entre les titres aggressifs et les ballades ou titres plus soft permet d’aerer le tout. Par contre à la fin de l’album on est quelque peu frustré...45min qui défilent aussi facilement ça fait vraiment court.

 

L’autre gros défaut de cet album est qu’on l’a très vite exploré. On prendra plaisir à l’écouter une fois, mais ne comptez pas trop vous le manger en boucle. De la même manière, Ne comptez pas l’écouter dans l’espoir de décortiquer la musique. Ici on fait dans l’efficace, les titres filent droit genre Cadillac sur la route 66...ils passent vite, c’est plaisant mais c’est oublié dans l’heure qui suit.

http://www.metalsickness.com/tl_files/images/groupes/a/andi_deris_&_bad_bankers.jpg En résumé, on a ici un bon album, pas parfait, pas l’album de l’année mais un album sympa qui passe tout seul et qui permet à ceux qui connaissent Andi Deris uniquement grâce à Helloween de le découvrir sous un autre angle tout aussi plaisant.

3 thoughts on “Andi Deris and The Bad Bankers – Million Dollars Haircuts On Ten Cents Head

  1. Intéressant la chro Nico !
    Par contre c’est moi ou les frontmans qui sortent des albums solos ça donne rarement grand chose ?

  2. Les frontmans ont parfois tendance a penser que parcequ’ils sont au premier plan ils sont l’essence du groupe….sans le groupe ils ont pas grand chose en fait…là c’est pas ça mais pas loin ^^ »

  3. Totalement d’accord ! D’ailleurs dans le genre je ne connais pas beaucoup d’albums qui soient restés dans les mémoires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>