SÓLSTAFIR- Ótta

Qui se souvient du temps où les limites de la musique n'étaient pas encore tracés, où les musiciens étaient des aventuriers partis à la découverte d'un son nouveau, d'une note, d'une mélodie qui ferait voyager la personne qui l'entendait, qui transmettrais une force, un lien indéfectible qui les noueraient à jamais. Maintenant que la musique est devenue une société de l'entertainment , où le buzz est plus important que la musique. Que reste t'il donc de la musique intrinsèque? Celle dont la force vous fait voyager. Une force venue d'un pays loin et calme, beau et rude, froid et volcanique. Trois ans après "Svartir Sandar" le groupe SÓLSTAFIR est de retour avec leur cinquième full album"Ótta". Un album profond qui une fois de plus nous voit partir dans l'univers toujours plus varié du quatuor Islandais. Dans la lignée et même plus encore de "Svartir Sandar", "Ótta" commence par le visuel et le plaisir d'avoir entre les mains l'album ou le vinyl encore mieux et d'admirer la pochette de l'album. Le vieillard sur la plage, le regard perdu on ne sais où, les falaises en fond et l'écume de la mer déchainée abattant sur elles. La beauté et la force du pays qui a forgé ce groupe. Et les premières notes de l'album commencent. Douce mélodie. Piano et cordes se marient à la voix du chanteur Aðalbjörn Tryggvason. Et même si l'Islandais n'est pas une langue familière pour les occidentaux on se laisse bercer par ce chant. Avant que la batterie et la guitare nous sortent de notre léthargie pour accélérer le rythme et fasse valser tout les cadres. SÓLSTAFIR joue avec nous dès les premières minutes de l'album et nous montre son talent tout en dualité, les deux faces d'une même pièce, la douceur et la puissance. La voix du chanteur résonne dans nos oreilles, son cris rageant contre on ne sait quels fantômes . Avant que le piano ne rejoigne le groupe dans une dernière danse qui conclut le premier morceaux. On se réveille alors en plein brouillard. Les cordes dispersent nos sens sur un rythme lent de la batterie où le banjo psychédélique accompagne cette voix torturée et envoutante. Le morceaux éponyme "Ótta" fût l'un des premiers morceaux que les fans du groupe ont pu découvrir et entendre. Ce qui fait la beauté de SÓLSTAFIR et que son ambiance est toujours intacte et que l'album à venir va envoûter. Le groupe revient à une formation plus traditionnelle, les morceaux suivants où les guitares de Sæþór Maríus Sæþórsson et la base rythmique de Guðmundur Óli Pálmason (batterie ) et Svavar Austmann ( basse ) accompagne la voix de Aðalbjörn Tryggvason dans des morceaux plus rythmés, plus rock. Encore cette dualité si particulières sans jamais choquer l'auditeur. L'album est réellement un ensemble qui voit sa perfection dans son intégralité. Une alchimie crée par chaque morceaux qui remplit sa place. Pièces unique dans un chef d’œuvres. L'album est réellement un voyage, presque une aventure qui vous englobe. Une musique qui vous pousse à vivre et agit directement aux émotions de ceux qui l'écoute. Comme "Non" , titre le plus rythmé de l'album qui précéde "Midaftann" où la voix n'est accompagnée que du piano et de cordes dans une ballade nocturne avant l'épilogue. Náttmál , dernier jet, la fin du voyage, la dernière aventure ou jeter les dernières forces qui restent et en finir en beauté. Un morceaux puissant taillé sur mesure pour la scène, meilleur endroit pour vivre pleinement la magie de ce groupe venu des fonds glacés où leurs musique a puiser toute sa beauté. SÓLSTAFIR nous livre donc un chef d’œuvre dont on ne ressort pas tout à fait intact ; mais grandit et dont la beauté n'a de pair que le talent.

2 thoughts on “SÓLSTAFIR- Ótta

  1. Ah, ça fait plaisir de te relire Jason ! Surtout sur Solstafir !! J’avais adoré Svartir Sandar, je sens que je vais aimer celui-ci aussi !

  2. Tes chroniques m’avaient manqué.. La lecture m’a donné des frissons, je sens que l’album m’emporteras !
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>