STICKY BOYS – MAKE ART

Il y a des groupes comme ça dont l’énergie est contagieuse. Il suffit de les écouter, et on sent soudainement une vague de chaleur remplir un cœur vidé par une demi-heure de RER. C’est le cas de Sticky Boys, un jeune groupe de hard rock parisien dont les ambitions peuvent se résumer à s’amuser, faire du bon vieux hard rock déchaîné à l’ancienne et surtout ne pas se prendre au sérieux.

Chose curieuse et particulièrement originale pour une formation française, c’est une tournée aux Etats-Unis qui les a révélés, et leur a permis de se faire repérer par de grosses formations partageant le même délire comme Nashville Pussy. Revenu dans l’hexagone, ils bénéficièrent de cette notoriété naissante, qui les propulsa plus avant sur la scène. Depuis, ils n’ont pas hésité à tourner dans des clips publicitaires, notamment pour la SNCF, montrant ainsi une fois pour toute qu’ils se fichent de l’intégralité des codes et interdits du monde du metal, y compris le sacro-saint « surtout ne pas être étiqueté comme groupe commercial ».  Make Art est leur deuxième album, après This Is Rock’n’Roll en 2012.

Musicalement, impossible de s’y tromper : du bon vieux hard rock façon Airbourne ou ACDC ! Les chansons ont toutes à peu près la même structure : chant lead/refrain et choeurs/ solo/chant lead… Mais les chœurs arrivent toujours au bon moment, les breaks sont judicieusement placés et leur musique est à la fois simple, efficace, et dotée d’une solide personnalité !

Techniquement, on est très loin de l’image de gros déconneurs que se donnent volontiers les membres du groupe. A l’évidence ils maîtrisent leurs instruments plus que bien, et le travail est rigoureux et impeccable. Les solos sont simples mais percutants, le chant déchainé, l’ensemble énergique et entrainant. Pas d’étalage de maitrise et de solos époustouflants. Le trio a parfaitement compris l’adage « le plus compliqué c’est de faire simple » et le met en application dans la gaité et la bonne humeur.

Les thèmes des chansons sont généralement assez festifs, et grosso modo se résument à : les filles, l’alcool, la fête. Mais encore une fois, derrière l’humour et la gaité on trouve un message plus subtil. The Future Is In Your Hands en particulier, comme on peut s’en doute à voir son titre. De quoi parle-t-elle ? Ca il faudrait le demander au groupe… Et c’est précisément ce que nous avons fait ! Lors de sa dernière tournée, le groupe fit pas mal de dates dans le Nord. Et ils furent très étonnés de voir dans la foule des auditeurs très jeunes, parfois allant de six à douze ans. Et qui non seulement venaient, mais même revenaient au concert suivant dans la ville d’à côté ! Le titre est donc dédicacé aux bébés du hard rock, à la jeune génération qui, on l’espère, prendra un jour la relève

High Power Thunder elle, s’interroge – toujours sur le ton de l’humour – sur le chemin qui nous a conduit au metal. Qu’est-ce qui nous est tombé dessus et nous a amené à cet univers si particulier, comme touchés par la foudre ? Quelque chose qu’ils ont baptisé le « high power thunder ».

On l’aura compris, Make Art est l’album idéal pour retrouver un moral d’acier après l’écoute intégrale d’un album de Gris ou de Paysage d'Hiver. Le groupe parfait pour clôturer un festival et que tous les spectateurs repartent dans la nuit, épuisés mais le sourire aux lèvres ! Une nouvelle formation qui prouve que le rock’n’roll n’est pas mort, y compris dans l’hexagone, et que certains portent toujours haut l’étendard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>