CONFERENCE DE PRESSE DE SCORPIONS

Ce soir, c’est le branle-bas de combat général. A côté de la place d’Estienne d’Orves et de son église, à deux pas de la gare Saint Lazare et de l’opéra Garnier, tout ce que Paris compte de journalistes rock, amateurs ou professionnels, s’est donné rendez-vous dans le superbe immeuble haussmannien qui abrite les locaux de Sony Music. Scorpions donne sa conférence de presse ! Les membres du groupe légendaire, après leur tournée d’adieu, n’ont finalement pas pu se résoudre à prendre leur retraite et reviennent encore sur scène. Et pour fêter leur cinquantième anniversaire ils sortent aujourd’hui un nouvel album au nom éloquent : Return to Forever ! Et à cette occasion, Klaus Meine et Rudolf Schenker sont ici en personne pour répondre à nos questions ! Commençons par le début. Comment ont-ils pris la décision de faire ce nouvel album, après avoir annoncé leur départ ?

Et bien, quand ils ont commencé le Farewell Tour, ils pensaient vraiment en avoir fini. Mais au fil des concerts, durant ces trois années à parcourir le monde, à insuffler la même énergie dans leurs shows soirs après soirs, ils ont réalisé qu’il est plus facile de dire « adieu, je m’en vais pour de bon » que de le faire ! Et puis, il y avait la nouvelle génération qui découvrait leurs shows… Alors, à la fin de la tournée ils ont décidé de continuer encore un peu. Quelques concerts, quelques festivals en plus… Ils ne se doutaient pas à ce moment là que, quelques semaines plus tard, MTV Unplugged viendrait frapper à leur porte pour leur proposer d’y participer ! Qui aurait dit « désolé mais vous arrivez trop tard, bye » ? Personne, non ? Et ils se sont dit que quelques nouvelles chansons pourraient enrichir le concert. Il leur restait pas mal de choses dans les cartons. Des bouts de chansons, de textes, de chœurs…  Ils avaient donc déjà un peu de matériel. Et puis, après quelques concerts en Allemagne pendant l’été, ils sont retournés en studio, et ont découvert que tout le monde avait écrit de nouvelles chansons, et qu’il y avait largement de quoi faire un album, voir deux ! Donc ces chansons ont été écrites durant les deux dernières années, et pas vraiment dans l’optique de « on va faire un nouvel album ». Et ils se sont dit qu’il serait sympa de faire ça en 2015, pour célébrer les cinquante ans du groupe, avec le film qui est en préparation. Les voila donc, cinquante ans après, et pour eux c’est un privilège d’avoir fait cet album, c’est un privilège d’avoir fait le Farewell Tour, c’est un privilège d’avoir tant de fans qui viennent les voir en concert, y compris dans la jeune génération, et c’est une formidable source d’inspiration et de motivation !

Ils ont choisi Europe pour les accompagner dans leur nouvelle tournée. Parce que eux aussi venaient de sortir un nouvel album, ou par amitié ? Europe est un grand groupe, et bien sûr il est toujours bon d’avoir quelques nouvelles chansons. C’est bon de les avoir eux pour la tournée, et puis oui, ce sont des amis, et ils ne se sont pas vus depuis longtemps. Ils sont toujours tous très occupés… Ils sont toujours heureux quand ils se recroisent par hasard, à l’occasion de festivals.

Feront-ils encore un album après celui-ci ? Ils ne peuvent pas encore le savoir ! Ils sont déjà très heureux de celui-ci, du film… Il est top tôt pour faire des plans. De plus, ils ont perdu un ami très cher récemment, leur tour manager, et ils ont réalisé que toute cette énergie et tout cette joie de vivre, tout pouvait s’arrêter du jour au lendemain. C’était quelqu’un dont ils étaient très proches, et ça a été un moment dur. Tous les groupes de leur génération arrivent sur leur fin, et ils en ont bien conscience. Ils ont de la chance, et ils sont heureux d’être toujours aussi pleins d’énergie. Avec les tournées, leurs vies s’apparentent à des marathons. Et tant qu’ils sont en forme et ils veulent continuer.

Le nouveau single reflète l’histoire du groupe. Et ils y comparent Scorpions à une maison. Pourquoi ? Les paroles disent « we build this house on a rock ». Et c’est une bonne image, car ils ont bâti leur carrière pas après pas, ils ont survécu à tous les tournants et les changements de modes. Ils ont été assez forts pour résister. C’est l’amitié qui est importante dans le groupe, et c’est ça qui leur permet de tenir. Même quand les temps étaient durs, cela leur permettait de voir la lumière au bout du tunnel. C’est une chose solide. Et plus que jamais, cette amitié et cette passion, c’est leur vie. L’inspiration est toujours là. Et c’est toujours meilleur quand le feedback est bon, que les fans sont fous de joie. Ils ont toujours ce feu, et le désir de le partager.

Cela fait cinquante ans qu’ils ont commencé. Il y a eu des hauts et des bas dans leur carrière. S’ils avaient le choix, est-ce qu’ils referaient tout de la même manière ? Oui. Car la plupart des choix s’inscrivaient dans le contexte du moment. Ils ont grandis à l’époque des plus grands groupes de l’histoire. Les Stones, les Beatles… Mais ils espèrent que, quelque part, les jeunes générations ressentent ce qu’ils ont pu ressentir à ce moment à écouter ces groupes. Oui, ils auraient tout refait pareil. Et s’il le fallait, ils seraient prêt à jouer ce soir dans une salle pas plus grande que celle-ci [qui peut contenir une quarantaine de personnes]. Ils ont eu le temps de grandir, de trouver leur propre style, leur propre mode d’expression. Mais la chose la plus importante à la base, et s’ils ont tenu aussi longtemps, c’est parce que la philosophie du groupe était bonne. Bien des formations ont rompu à cause de problèmes d’égo. Eux, c’est l’amitié qui les fait tenir. Depuis cinquante ans.

Est-ce qu’ils pensent avoir un successeur parmi les jeunes générations ? Et bien, en tout cas les tributes bands ne manquent pas, et certains sont excellents ! Blackout notamment, est un jeune groupe très talentueux. Mais cela reste des tributes bands. Quand à un nouveau Scorpions… Qu’est-ce que cela pourrait être ? Un groupe de hard rock ? Un autre style ? Chaque génération doit se trouver ses héros… Mais c’est possible, car de nos jours tout est connecté. Or leur musique a toujours été influencé par les connections, les rencontres… Un groupe dans la philosophie de Scorpions, oui. Mais il ne faut pas essayer de devenir un tel ou un tel. Ils voulaient devenir les Stones ou les Beatles, et ils sont devenus Scorpions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>