Interview de Eths

Interview de Eths, avec Candice (chant) et Guillaume (batterie) Ils nous ont patiemment reçu juste avant le concert du soir même à l'Usine à Istres pour le début de leur tournée avec Kells et Tess,  après avoir commencé la veille au Secret Place de Montpellier. Le Pavot Enragé : Bonjour, depuis 2007, une longue attente pour vos fans, pourquoi tant de temps entre ces albums ? Candice : On a voulu faire un break déjà, après une tournée fatigante. Steph a eu une tendinite et comme c'est lui qui compose essentiellement, un réapprentissage pour jouer de la guitare s'est imposé…J'ai pris du temps pour moi, je suis devenue maman. Par ailleurs, on se rend compte qu'on a besoin de se poser, pour composer et raconter d'autres choses dans nos disques. Tu puises dans ta vie personnelle, dans ce que tu vis de différents, cela t'aide à créer de nouvelles choses et autrement. Les textes s'en ressentent. Il y a une dualité entre ce monde là ( devenir maman) et un autre plus noir sinon ce serait trop lisse. Le Pavot Enragé : Le changement de label, cela vous a apporté quoi précisément ? Est ce une pression supplémentaire d'être chez Season Of Mist ? Candice : Nous étions déjà avec Season  pour la distribution. De fait, ça a été fluide de passer à une autre étape. Guillaume : Non pas la pression, un confort. Le Pavot Enragé : Le processus de création, qui écrit les textes, la musique ? Candice : C'est moi qui m'occupe de l'écriture. Sinon c'est un travail collectif au niveau de la musicalité. Guillaume : C'est Steph qui a composé le principales idées. Quand je suis revenue dans le groupes, déjà quelques morceaux étaient prêts. On a fait circuler les morceaux d'un ordi à l'autre. De plus en plus de groupes travaillent ainsi. Cela permet de gagner du temps et de rester plus près de tes proches. Steph a envoyé la matière brute, nous on l'a retravaillé derrière, Candice commence à chercher des idées. Chacun a mis sa pierre à l'édifice pour arriver à un résultat final qui nous convienne. Même en studio on en encore changer des choses. Jusqu'au dernier moment du mastering. Le Pavot Enragé : Le retour de Guillaume comment s'est-il fait ? Guillaume : A un moment de ta vie tu te retrouve sans énormément de projets, tu réfléchie, tu prend sur toi, tu te rappelle même plus pourquoi tu t'es embrouillé. C'est là où te rend compte que ailleurs, c'est exactement pareil. Lorsque tu mets plusieurs personnes dans la même pièce la compréhension est parfois difficile, forcement il peut y avoir une prise de tête quelconque. Il faut que ça passe par la discussion et non dans une guerre d'ego, sinon ça ne sert à rien. Il  y a des moments ou tu veux absolument défendre tes idées sans entendre le point de vue de tes acolytes. Le plus gros problème du musicien c'est son ego, penser que ses idées sont les meilleures. Simplement et sainement, j'ai pris contact avec Candice et deux trois mois après on s'est retrouvé ! Ce break a été positif in fine, ça m'a enrichi, personnellement et musicalement. On était tous très content de se retrouver, nous avons vécues des choses différentes qui nous ont nourries. Candice : Souvent dans la vie on se rappelle seulement des bonnes choses et pas des embrouilles, comme dans la vie privée, la vie d'un groupe c'est pareil. L'apanage de l'âge surement ! Le Pavot Enragé : Je t'avais notamment rencontrer lorsque tu étais aux sein de R.A.S ? Guillaume : Absolument, j'ai adoré jouer avec eux. Mmais on me demandait de changer ma façon d'être, de jouer plus doucement par exemple. Il y a un moment ou à force de faire des efforts, tu lutte contre ta vraie nature et là ça bloque obligatoirement. En revanche au sein de Eths, cela ne s'est jamais posé comme problématique. Le Pavot Enragé : Comment s'est déroulé l'enregistrement en Suède, vous êtes vous imprégniez de l'esprit et de la scène Scandinave ? Guillaume : Oui de fait elle nous inspire déjà à la base puisque nous écoutons des groupes tels que Meshuggah. Avant de nous rendre sur place, nous avons écouté ses productions, ça nous influencé dans le son. Ce n'était pas par hasard, d'une part il y a le nom et également le son, très important pour nous. C'est cette direction que nous voulions. Il y a la Suède et la Norvège, absolument different comme son et comme scène. La Suède est un juste compromis entre l'analogique et numérique, la Norvège a un son encore plus froid. Le Pavot Enragé : On peut s'attendre à un son plus "dark" pour le nouveau Eths ? Guillaume : Le son est plus mordant, pas forcement "Dark". Nous avons pioché dans des styles qui nous touchait pas forcement avant. On a encore poussé les limites de chaque coté ! A fleur du rock et à fleur du metal extrême. Pour la voix il y a eu pas mal d'évolution au niveau du chant clair surtout et pour la batterie énormément de travail au niveau de la double pédale mais aussi dans l'acceptation du bassiste (rire) c'est un pote ! Le Pavot Enragé : Commencer la tournée avant la sortie de l'album, est ce un partie pris ? Candice : Non pas du tout. L'album a pris du retard. Nous avions un choix à faire au niveau du visuel, belle box Guillaume : Nous avions pensé à la base, pourquoi pas faire une pré tournée pour tâter le terrain et voir le retour du public. Après deux dates, on a pas à se plaindre, les retours sont bons !! Puis il y a eu énormément de buzz sur le net, avec des fuites sur you tube, itunes.. Le Pavot Enragé : La tournée débute,  allez vous vous positionner sur les festivals  ? Candice : Oui surement ! Mais ça se boucle très amont, donc peut être sur des festivals en moyenne capacité, nous verrons. Guillaume : Par rapport aux groupes qui ont eu déjà sorti leurs albums, c'est différent. Nous étions absent, il y a beaucoup de personnes qui attendent qu'on refasse nos preuves, c'est comme ça, surtout de la part des médias…Les fans eux sont là, par exemple hier (ndlr le concert au Secret Place) ça m'a fait délirer de voir tous ces jeunes qui connaissent par coeur "Samantha" alors que ça date de presque 10 ans comme album ! Le Pavot Enragé : Le choix des premières parties comment se décide t'il, avez-vous la main sur cette décision ? Candice : Avec Kells nous nous connaissons déjà et nous sommes super content d'être avec eux. Ils sont aussi distribué par SOM. Tess, nous apprenons à les découvrir. Le Pavot Enragé : Pour terminer, en ce moment, avez-vous un coup de coeur pour un ou plusieurs artistes ? Candice : Meshuggah, toujours ! Plus on vieillie, plus on se retourne vers nos anciens amours musicaux. Guillaume : J'écoute du rock essentiellement, toujours Alice In Chains. Sinon un coup de coeur pour Ina Ich, avec qui j'ai joué, très bonne artiste qui m'a scotché !   Rdv à la maison hantée pour une pré écoute de l'album le 6 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>