ENGEL – Blood Of Saints

Troisième album des suédois de Engel, Blood Of Saints succède à Absolute Design et Threnody sorti respectivement en 2007 et 2010 et qui avait permit à ce jeune groupe scandinave de s'inviter sur les devants de la scène death mélodique. Produit une fois de plus par le grand Tue Madsen qui avait déjà travaillé avec Engel par le passé. Situé entre l'électro, l'industriel, et le death mélodique, l'album démarre par un morceaux que n'aurait pas renié Jonathan Davis et ces comparses de Korn. En effet, Question Your Place, premier morceaux de l'album se place comme l'une des meilleure fusion de l'electro et du metal avec ses riffs puissants mêlés aux sonorités électroniques dubstep, rappelle étrangement le dernier album des californiens mais dans une forme plus aboutie. Impression amplifié par la voix de Magnus Sunneson qui navigue entre hurlements et voix claire presque féminine. D'autres morceaux de l'album comporte des passages électroniques, certains plus présent que d'autres tel One Good Things, Down To Nothing ou encore Drama Queen sont à la fois modernes et efficaces. Car ne nous voilons pas la face, ce n'est pas seulement grâce aux samples ou à certains mix qu'un groupe peut faire fusionner électro et metal, mais surtout grâce à son talent. Et là, le talent est présent.        On peut l'entendre sur des morceaux tels que Frontline, Feel Affraid ou encore le morceaux éponyme de l'album Blood Of Saints qui sont des morceaux de pur metal sans fioritures électroniques. La batterie martèle de ses doubles pédales à un rythme enragé sans être brouillonne, les riffs de guitares puissants eux aussi en surface sont en profondeur des exemples de mélodie à suivre. Les solos eux aussi présent sur un grand nombre de pistes montrent une technique parfaite de ces musiciens venue du froid. La basse quand à elle laisse le devant de la scène aux guitares sans s'enfermer dans des partitions qui tournent en rond et ne servent au final que d'accompagnement. Mais le plus impressionnant quand ont découvre ce groupe est la voix du chanteur. A un moment screamer à un autre chanteur d'une voix tellement claire qu'on pourrait croire le groupe est accompagné d'une chanteuse. On pourrait croire par moment entendre un album de Dope, autre groupe de metal industriel originaire de New York, comme on pourrait penser au mythique Alice Cooper qu'on ne présente plus. Vous l'aurez compris le chant possède une palette sonore diverse et varié qui permet aux onze titres de l'album de créer une ambiance propre à chacun d'entres eux. En clair, Engel réussi là où d'autres plus prestigieux ont échoué, faire fusionner metal et dubstep sans pour autant perdre de vue leur côté death mélodique. Un album à conseiller à tous ceux assez ouvert d'esprit pour profiter pleinement de ce doux mélange.

One thought on “ENGEL – Blood Of Saints

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>