Harakiri, Serj Tankian.

Harakiri a été annoncé, à la grande surprise de la majorité des fans. En effet, Serj Tankian, l'homme de talent qui réussi à peu près tout ce qu'il entreprend n'a pas eu le temps de s'ennuyer... Il aura suffit d'une pause de 5 ans pour qu'il sorte son premier album solo, qui fut un véritable succès, grâce au fait qu'il est très bon. Le second, qui en a déçu plus d'un, est vraiment différent, Serj nous a invité dans son univers, dans ce qu'il recherchait sans se soucier de son passé. Voilà qu'aujourd'hui, entre la re-formation tant attendue de System Of A Down, qui a remplie les plus grandes salles du monde, et des rumeurs de nouvel album dans les tuyaux, Harakiri s'annonce. Cela se sent, dans cet album Serj a voulu renouer avec ses origines, certes ce ne sera pas aussi agressif que son premier album, mais on aura tout de même certains titres de System en oreille, notamment les plus doux.
Harakiri fait onze titre, et pendant les quarante-cinq minutes que dureront l'album, Serj Tankian nous transportera, on se rend alors compte de la recherche qui a été faite tout a long de l'album. Il n'a pas peur de nous proposer des choses différentes, il experimente, c'est flagrant lorsque l'on écoute: "Ching Chime", l'album est très bien composé. On sent que les place des pistes ont une importance. On notera deux sortes de titres, ceux qui feront vraiment penser a System Of a Down, les six premiers titres en font partis, les guitares agressives, la basse vraiment bien gérée, très peu de sons inhabituel, sauf sur  "Ching Chime", mais j'y reviendrais. Le premier titre nous introduit l'album de manière efficace, "Figure It Out", qui suit sera le titre le plus efficace de l'album, le rythme effréné de Serj en fera HeadBanguer plus d'un, dans ce titre la rapidité et la précision de la voix de Serj nous fera penser aux exploits de "Violent Pornography". "Ching Chime" troisième titre de l'album sera un peu plus décalé, en effet Serj a voulu dans cet album ajouter un présence plus orientale qui se percevra à plusieurs reprises: cela colle tout a fait avec l'esprit de dénonciation de l'album, on retrouve cette originalité par pointillé a l’intérieur de l'album, comme dans "Reality T.V". Les titres suivant s’enchaînent, se diversifient, mais on reste dans le même ton, c'est efficace, bon, et on ne peut s'en plaindre. Arrivé au sixième titre : "Occupied Tears", on peut sentir un éloignement aux rajouts de sons plus ambiant vers le milieu de la piste, et le titre suivant sera présent pour le confirmer, on est bien ailleurs, c'est doux, calme. Vraiment cela apaise, la voix d'une chanteuse par dessus la voix de Serj est un vrai régal, on tient notre vraie balade et elle se nomme "Defeating Silence". "Forget me Knot", titre polyvalent, Serj nous transportera vraiment de partout, en un seul titre, de la puissance, de l’expérimentation, des temps calme, il en sera de meme pour "Reality T.V". Le temps passe vite, et nous somme déjà avec le dixième titre de l'album, qui nous sort totalement de ce dont il nous avait plongé, j'ai eu un gros coup coeur pour ce titre, il reprend les base, et ajoute tout ce qu'il maîtrise, un rythme soutenu, une voix qui règne en maître, et c'est ainsi que s'ouvre la dernière piste de l'album, qui le conclue parfaitement, "Weawe on", efficace, puissant, Serj Tankian simplement. Cet album n'est pas à manquer; il est vraiment bon. Serj a su faire des choses incroyable avec ce qu'il maîtrisait, mais il est intéressant d'écouter ses recherches, tout ce qui est nouveau, les sons ambiants créés par des ordinateur, l'ajout d'une chanteuse sur une piste, toutes les prises de risques, toutes ces portes qu'il nous ouvre. La voix, point fort de Serj Tankian, est au mieux de sa forme, toutes les compositions qui se suivent nous proposent quelque chose de différent. Cet album est absolument à découvrir. http://www.deezer.com/fr/music/serj-tankian/harakiri-3901681

One thought on “Harakiri, Serj Tankian.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>